AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moi c'est

La Conteuse


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Mar 27 Avr - 19:50

Aujourd'hui est le jour du forum des métiers à Attia. Les habitants de la ville ont été cordialement invité par l'équipe enseignante et administrative à venir parler de leurs métiers à nos petits lycéens. Pour l'occasion, le bâtiment est en journée 'portes ouvertes' et les gens vont et viennent comme ils veulent.

Les enseignants sont là pour accueillir les adultes désirant partager leurs expériences, les lycéens sont répartis en plusieurs petits groupes. Mais des invités imprévus vont venir partager leurs 'savoir-faire'... Attendez vous à tout !

Groupe de la bibliothèque :

Benjamin Hamilton - Trent Mathers - Apollon as 'Derek Vasseur'

L'ordre de passage est celui-ci :

Apollon as 'Derek Vasseur'
Benjamin Hamilton
Trent Mathers

Vous recevrez une mission chacun dans votre boîte MP, bien entendu vous ne devrez pas la communiquer à vos partenaires de jeu !

Amusez-vous bien !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apollon as 'Derek Vasseur


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Sam 1 Mai - 12:58

Notre beau dieu trouve sa vie quelque peu terne et commence à se lasser des quelques petites querelles entres dieux. Il voulait quelque chose de nouveaux, d'inattendu, de surprenant et très divertissant. Apollon savait déjà qu'il avait un certain charme, que toutes les filles tournaient leur regard sur lui et que cela ne lui déplaisait pas du tout. Et même l'attirait énormément. Ainsi, il eut l'idée de devenir mannequin. Notre supebe Apollon savait que cela mettrait Zeus en furi mais tout cela valait le coup. C'est ainsi qu'il apperçut Benjamin Hamilton et profita de l'occasion pour lui poser toutes sortes de questions sur la mode et le mannequinat. Reste à parler de sa nouvelle occupation et passe temps à sa fille. Comment va t-elle le prendre?

Apollon s'avança donc vers Benjamin, se présenta en tant que professeur de philosophie, lui serra la main et entama la conversation.


Bonjour, je m'appelle Derek Vasseur, je suis professeur de philosophie dans ce lycée. Puis-je vous poser des questions sur la mode et le mannequinat?
Je m'interesse à ce sujet et j'aimerais avoir pas mal d'information concernant ce métier. En effet, cette profession est très interessante. Que pouvez-vous me dire à ce sujet?


Apollon pourrait parler pendant des heures mais se résolu à se taire afin de laisser à Benjamin le temps de répondre. Puis, il se dit qu'il était peut-être aller un peu vite. Si ça se trouve, le jeune homme n'avait peut-être pas envie de parler. peut-être même qu'il allait le prendre pour un fou ou même un psychopate. Enfin, notre petit Apollon avait l'habitude d'être prit pour un fou: c'est même ce qui créa sa réputation. Il se mit à rêver. En effet, s'il se lance dans le mannequinat, il serait le premier dieu à perser dans la mode et pourrait, comme dans ses rêves les plus fous, être l'emblème de la mode pendant des générations entières. Un peu mégalomane notre belle divinité. Les fanatiques de mode pourraient ainsi avoir une référence et ainsi on pourrait dire: être beau comme un dieu ou être un Apollon et même ce garçon est un Apollon. Ainsi son nom serait connu de tous. Ce qui est déjà le cas. Mais par contre il restera dans le language humain pour l'éternité. Cette dernière éventualité plu beaucoup à Appolon. Rester dans l'histoire, non pas en temps que dieu simplement mais en tant que initiateur d'un mouvement, d'une citation, d'une image ou d'un acte est tout simplement merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

Benjamin Hamilton


    ♥ Look at in my eyes girls
    U can't touch is !

♥ Look at in my eyes girls  U can't touch is !

Masculin
Nombre de messages : 313
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Sam 8 Mai - 15:34

Les journées d'un mannequin était généralement assez ennuyeuse: lever tôt, pas le temps de manger, essayage de vêtement pas toujours beau ou à la bonne taille, défilé et/ou séance photo... Rien de bien folichon contrairement à ce que les gens croyaient. Hé non! Pas le temps pour faire la fête jusqu'à point d'heure, en général il revenait chez lui complètement crever et s'endormer à peine ses fesses posaient sur le canapé.

Aussi lorsqu'il avait reçu dans sa boîte aux lettres cette invitation à la journée des métiers organisés par le lycée et la ville d'Attia, avait-il sauté sur l'occasion. Sans en parler à son agent qui en aurait fait toute une histoire... Et il devait bien avouer qu'il adorait prendre la tangente et accessoirement le faire tourner en bourrique. C'est pour ça qu'il se trouvait en ce triste matin pluvieux à errer dans les couloirs de Charlie Chaplin. Des lunettes factices sur le nez, histoire de passer 'incognito', il était en train de chercher son chemin. En arrivant, il avait rapidement croisé le principal, Frederick Proust, manifestement débordé, qui lui avait indiqué avec précipitation la salle où se trouvait 'son' groupe.

Sauf que le sens de l'orientation et lui, ça faisait au moins 100. Ou encore même 200. Il était donc perdu dans le labyrinthe des couloirs, errant comme une âme en peine. Il tournait dans les corridors, franchissant encore et encore pour la énième fois, les mêmes portes, marchant sur les mêmes carrelages... Au bout d'un moment, une charmante demoiselle rousse, sûrement une lycéenne, finit par l'accompagner jusqu'à la bonne porte. Il lui adressa un sourire charmeur et l'adolescente fit une crise d'apoplexie. Marrant. Il frappa un petit coup discret à la porte puis entra. Un petit groupe d'adolescent majoritairement des filles et quelques garçons qui tiraient la tronche. Et un enseignant, du moins le supposait-il. Il s'avança un peu dans la salle puis se présenta:


'Benjamin Hamilton, enchanté de vous rencontrez.'

Il s'installa ensuite à côté de lui, à califourchon sur une chaise retournée. Ignorant délibérément les murmures et les chuchotis frénétiques qui commencèrent à parcourir le groupe. Quelques secondes à peine plus tard, celui qu'il avait pensé être le professeur s'approcha de lui et l'apostropha :


Bonjour, je m'appelle Derek Vasseur, je suis professeur de philosophie dans ce lycée. Puis-je vous poser des questions sur la mode et le mannequinat? Je m'interesse à ce sujet et j'aimerais avoir pas mal d'information concernant ce métier. En effet, cette profession est très interessante. Que pouvez-vous me dire à ce sujet?

Liam resta un instant perplexe et ne put retenir un petit sourire amusé. Il regarda attentivement l'homme en face de lui, sûrement dans la trentaine, plutôt beau. Un sourire ravageur, des cheveux bruns mi-longs, un peu ondulé, un visage expressif et une carrure ni trop fine, ni trop musclé. Il se pencha vers lui et lui chuchota à l'oreille, attira des gémissement de la part de ses demoiselles :

' Vous pourriez effectivement être mannequin mais... Ne sommes nous pas là pour les élèves en priorité?'



Amour



« L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. »Jean-Paul Filion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

Trent Mathers


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Mar 2 Nov - 17:13

Trent se remémorait chaque mot du papier indiquant le groupe dans lequel il était placé à l'occasion de la journée des métiers : " Trent Mathers, Terminal Littéraire, groupe : mannequinat". Voilà ce que disait le maudit papier. Une mauvaise blague, de très mauvais goût pour une journée qui s'annonçait encore bien plus mauvaise. Cauchemardesque même !

Il ne cessait aussi de se demander comment et qui avait bien pu voir en Trent Mathers un futur mannequin, même voir en lui un potentiel mannequin était une idée saugrenue. Trent était tout sauf un garçon que les filles admiraient. Avec ses jeans troués, ses chaussures gribouillés par des dessins dans le style rock et ses cheveux parfois en hérisson qu'on aurait mis devant un réacteur. Non, sérieusement, les gens le prenait généralement pour un délinquant ou un fugueur. D'ailleurs, des rumeurs sur son sujet racontaient qu'il avait passé cinq ans dans une maison de redressement après avoir incendier un gymnase et revendu des cachets d'ectasie à l'âge de dix ans. On disait aussi qu'il avait tué tout un tas de chat et qu'il aurait fait un an de prison pour agression. Si Trent n'avait aucune idée de l'origine de ces rumeurs, quoique en y réfléchissant, Ashley y était peut-être mêlée, mais bref, en tout cas, il comprenait mieux pourquoi les profs de sport le regardait tous bizarrement. Ils devaient s'inquiéter pour leur précieux gymnase.

Néanmoins, il avait d'autres chats à fouetter.... à défaut de les tuer, pensa-t-il avec amusement. Surtout avec Shane qui adorait les chats. Si Trent avait un jour ne serait-ce qu'arracher un poil à la fourrure d'un chat, lui se serait fait dépecer à la petite cuillère. C'est avec un sourire pas forcément bien approprié à ses pensées qu'il arriva d'un pas nonchalant devant son enfer personnel mais heureusement pour une journée seulement. Une journée tout de même... La porte était ouverte , la cloche avait déjà sonné et cela laissait espérer qu'il serait refuser et prier d'aller voir ailleurs ce qu'il ferait d'un pas bien plus pressé et avec une application des plus professionnelle. Un pied posé à la frontière entre le couloir, sa liberté, et le carrelage crasseux de la bibliothèque, sa cellule pour plusieurs heures de torture.

Trent ferma les paupières une seconde avant d'inspirer profondément. Après avoir re-ouvert les yeux et jetait un rapide coup d'œil aux autres condamnés ainsi qu'à leur bourreaux. . A ce qu'il avait pu en juger aussi vite, il n'aperçut pas ses détracteurs habituels tels que Ashley et ses clones des trois As ou les membres de l'équipe de sport du lycée avec qui les échanges étaient souvent animés. Pour le cas des bourreaux, il n'y avait que l'intervenant un mannequin qui certes devait effectivement plaire aux filles.... D'après ce que son opinion d'hétéro pouvait en dire. L'effet de son allure avait déjà son petit effet et à côté du mannequin il y avait le bourreau en chef. Et quel chef! Si les filles devant lui savait qu'un vrai dieu et pas métaphoriquement parlant, se trouvait sous leur nez, elles regarderait peut-être mieux. Plutôt que de s'abîmer les yeux sur l'intervenant. Apollon devait avoir envie de faire un concours de popularité pensa Trent.

Une autre pensée lui vient à l'esprit , il songeait que si Gwen avait été là , elle aurait peut-être été mal à l'aise. C'était sûrement une bonne chose pour elle que d'être dans un autre groupe. Il pensa aussi à Kalia et se rendit compte qu'il était encore plus ravi qu'elle ne soit pas présente également. Ca lui aurait été comme une double peine à perpétuité si elle aussi se mettait à baver devant les deux adultes les mieux foutus du lycée. Du moins, d'après les filles. Il se sentait stupide, jaloux et immature et après avoir inspirer une fois encore plus profondément, il franchit l'entrée de sa cellule afin de subir la sentence du jour.


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apollon as 'Derek Vasseur


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Lun 13 Déc - 11:08

Suite à la réponse du mannequin assis à côté de lui, Apollon ne sut quoi répondre et tenta de ne pas rougir. En effet, cette journée était censée aider les élèves pour leur avenir et en aucun offrir une reconversion à notre dieu. Certes, le fait que Benjamin lui dise qu'il pouvait aisément devenir mannequin le réjouissait. Le dieu le plus sexy de l'Olympe a toujours aimé être regardé, que dis-je, admiré. Il se savait beau, charmeur et savait que toutes les filles rêvait d'une nuit avec lui. En bon gentleman, il leur accordait quelques minutes, juste pour leur plaisir mais certaines s'attachaient un peu trop. Dur dur d'être adulé par la gente féminine. Il regarda autour de lui, dans les moindre recoins de la salle. Toutes les filles regardaient dans sa direction. Ce qui le contenta. Puis un doute lui survient. Et si, les filles n'étaient pas attirées par sa élégance naturelle? Si son charme n'opérait plus? Si notre cher Apollon avait de la concurrence? En temps normal, Apollon n'y aurait pas cru mais là, il se mit à douter des regards des demoiselles dans la salle. En effet, Benjamin se trouvait juste à côté de lui. Ce mannequin avait beaucoup de charme, d'aisance, d'élégance et de célébrité. Mais quand même, pour notre dieu, il en avait pas autant que lui. Apollon est quand même un dieu d'Olympie, adulé par tous les croyens. Plus de monde le connait en tant qu'Apollon mais pas en tant que Derek Vasseur: c'est ici que le problème se pose.
*Qu'a t-il de plus que moi ce bellâtre? Non mais sans blague, je suis quand même plus beau que lui. Non?* Serait-il un tentinet jaloux? Il se tourna vers son concourrant et lui répondit:


Je vous ai poser cette question, histoire de vous entrainer afin de savoir si vous étiez prêt à parler devant des élèves déchainés. Merci de me faire savoir que je pourrais devenir mannequin. Vous avez l'air de vous débrouillez pas mal avec des élèves.

*Je vais lui faire ravaler son sourire ravageur à celui là. C'est quand même moi le beau gosse ici, faudrait pas l'oublier.* Apollon comprenait bien qu'à chaque fois que Benjamin ouvrait la bouche ou seulement respirait, les demoisellles présentes poussaient des petits gémissements. En temps ordinaire, cela ne lui posait aucun problème, vu que ces gémissements étaient à son encontre mais là, à cet instant précis, son égo en avait prit pour son grade. La pillule était dur à avaler. Il tenta, malgré tout, de ravaler son orgueil, et écouta le discours de son principal concurent vis à vis de la gente féminine.

ps: qui a dit qu'Apollon avait la grosse tête? c'est vrai mais il a une bonne raison, c'est un dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

Benjamin Hamilton


    ♥ Look at in my eyes girls
    U can't touch is !

♥ Look at in my eyes girls  U can't touch is !

Masculin
Nombre de messages : 313
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Dim 16 Jan - 18:08

Benjamin sentait qu'il allait vraiment, mais alors vraiment s'amuser. Certes, la petite salle où il se trouvait était pleine de jeunes ados en chaleur, il n'avait jamais autant fait gémir les foules misère !... Quoique si, quand même, il avait fait gémir mais c'était plutôt les messieurs qu'il préférait faire gémir. Oh oui, et il adorerait faire gémir son adorable, sexy et frustrant petit journaliste. Huuummm, oui ! Liam Fox dans son lit, sous lui, avec lui.... Argh ! Ces pensées déviées vers un cours pas vraiment adaptée à une salle pleine de jeunes filles en pleine ébullition hormonales ! Il allait se retrouver dans une situation embarrassante à force, ce n'était pas le moment de planter sa tente... Le professeur allait le prendre pour un pervers fini venu là uniquement pour se faire une ou deux lycéennes si ça continuait ! Il chassa pour un très court moment SON homme de son esprit et tâcha de se consacrer sur sa mission du jour...

Pas drôle ! Ses lèvres se plissèrent en une moue boudeuse. C'était vrai quoi, il était un mannequin masculin lui, pas un mannequin féminin ! Il pouvait aider vite fait une jeune fille vraiment intéressée par la profession certes, notamment lui conseiller les agences à éviter pour ne pas finir anorexique ou exploiter mais il doutait fortement qu'un dixième des demoiselles présentes aient réellement penser à devenir une mannequin un jour... Il poussa un petit soupir, cherchant des garçons du regard. Olalalala ! On aurait dit qu'on les menait à l'abattoir, c'était sympa pour lui dites donc ! Certes, peu de jeunes hommes envisageaient une carrière dans le mannequinat à leurs âges mais tout de même, s'ils s'étaient inscrits, s'étaient que ça les intéresser non ?

Il jeta un regard particulièrement accusateur au jeune homme qui venait de rentrer. Lui, on aurait dit qu'il était carrément qu'il était condamner à mort. Pourtant, il aurait fait un bon mannequin. Des cheveux noirs comme l'ébène, un visage aux traits fins, bien proportionné.... Il était carrément mignon ce gamin ! Il irait bien l'embêter pour se divertir pendant l'intervention, tiens, il le prendrait comme exemple ! Oh oui, oui, il serait son exemple ! Un large sourire légèrement sadique fleurit sur ses lèvres et il adressa un clin d'œil à son nouveau martyr personnel. Niark, niark !


"Je vous ai poser cette question, histoire de vous entrainer afin de savoir si vous étiez prêt à parler devant des élèves déchainés. Merci de me faire savoir que je pourrais devenir mannequin. Vous avez l'air de vous débrouillez pas mal avec des élèves"
.


Il retient un sursaut. Oh flûte, il avait presque oublier le prof tiens ! Il lui sourit et battit des cils. Mais bien sûûûûûûûûûûûûrrrrrrrrrrrrrrrrrr...... Et la marmotte, elle mettait le chocolat dans le papier d'alu ! Il tendit la main et toucha le poignet de son partenaire. C'était plus fort que lui, c'était un homme de contact. Mais à peine la pulpe de ses doigts effleura-t-elle l'épiderme du professeur qu'il fut comme frapper par la foudre. Il eut un sursaut alors qu'un son de clochette envahissait son crâne et qu'un flash envahissait son crâne. Il était projeter dans une vision. Devant lui se tenait le professeur, visiblement entrain de prendre son petit-déjeune, il se tenait à une table copieusement garnie.... Et.... Il y avait une jeune fille en face de lui. Une jolie petite brune qui lui ressembler beaucoup. Il serait prêt à parier que c'était sa fille. La vision s'arrêta net et il rouvrit les yeux. Huuumm.... Il allait jouer avec le prof, ne serait-ce que pour sa mauvaise foie évidente. Et il hallucinait ou l'homme lui lancer des regards jaloux ? Oh ! Le pervers était peut-être celui que l'on pensait au final !

Il sourit de nouveau, ses yeux s'illuminant d'une lueur psychopathe et il lança d'une voix suave au professeur :


' Oh vous savez moi, je suis avant tout ici pour répondre aux questions de ces si belles demoiselles ! Vous qui êtes leur professeur, vous pouvez comprendre ça non ? Être entourer par des jeunes filles c'est un peu.... Etrange pour un homme " - petit rire de gorge sexy - " Enfin, sauf si l'on père, bien évident.... " - il leva un regard innocent vers lui - " Vous avez des enfants ? "

Croisant élégamment une jambe, il attendit qu'on lui réponde, après tout, il avait encore cinq minutes avant que la séance ne commence !



Amour



« L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. »Jean-Paul Filion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

Trent Mathers


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Mar 1 Mar - 20:58

Trent jeta un coup d'œil à la porte. Est-ce qu'il était encore temps de fuir ? Malheureusement non. Une élève, une amie d'Ashley à ce qu'il savait, venait de passer le seuil, un grand sourire de midinette aux lèvres et de refermer le battant de bois. Argh.... La condamnation était donc inévitable pour lui. Mais pourquoi Tisiphone n'avait-elle pas voulu utiliser son pouvoir sur lui, hein? Il avait voulut prendre la chose avec humour et indifférence. Mais là, vraiment, il donnerait tout pour pouvoir accélérer le temps et faire que cette journée soit terminée. Ou encore, si Tisiphone avait acceptée, il aurait pu se retrouver avec une petite grippe ou alors une varicelle pourquoi pas. Mais non.... La mère de sa meilleure amie avait juste rit et l'avait expédiée manu-miltari à la journée des métiers. Comme si elle pensait sérieusement que Trent envisageait de devenir mannequin. Et puis quoi encore ? Comme si quelqu'un pouvait le juger assez beau pour faire partit du monde du mannequinat. Il était trop petit, trop pâle, trop rockeur .... Trop hors-normes quoi. En même temps, il ne voulait pas non plus faire partit de ce milieu. Non, franchement non. Si c'était pour finir comme Ashley, franchement, il ne voulait pas. Il ne s'intéressait pas vraiment au milieu du mannequinat à vrai dire. Ni aux magasines, ni à la mode. A rien de tout ça.

Lui ne ferait pas un bon mannequin mais Kalia par contre. Bien sûr, elle n'avait rien de superficielle encore moins l'attitude d'une peste. Non, rien de tout ça. Mais elle avait un sourire lumineux, ses longs cheveux noirs comme l'ébène, ses grands yeux bleus enfantins... Bon sang ! Il allait falloir qu'il arrête de penser à ce genre de chose, Shane se fichait assez de lui comme ça ! Il était déjà bien content qu'elle ne soit pas là, à pouvoir écouter ses pensées quand elle le voulait même si il lui avait interdit. C'était chiant d'avoir une meilleure amie télépathe tout de même. Sans compter qu'il était entouré d'amis avec des supers pouvoirs, ça devenait lassant. Shane d'abord, mais il s'y était fait et son amie usait tout de même de ses dons avec parcimonie. Ian et Kalia, encore que eux ne géraient pas vraiment leurs dons. Ce qui demeurait assez inquiétant quand on savait que Kalia était capable de raser une ville sous le coup de la colère. Gwendoline était une déesse très douce mais elle aussi avait des dons. Ne parlons pas de Tisiphone qui prenait un malin plaisir à se mêler de sa vie privée. Non, vraiment, il n'était pas aidé. Mais malgrè ça, il n'avait pas trouvé de solution pour échapper à la corvée du forum des métiers.

Il se trouvait donc là, dans la bibliothèque du lycée, au milieu d'un groupe de lycéenne plus encline à s'extasier devant les charmes du beau mannequin qu'à écouter vraiment ce qu'il avait à dire. Grommelant, il s'avachit sur sa chaise, se préparant mentalement à subir une journée de torture mentale quand un tintement résonna à ses oreilles. Il fronça les sourcils et secoua la tête. Le tintement s'intensifia, c'était comme un son entre les clochettes et la scie sauteuse. Vraiment désagréable. Il porta une main à son oreille gauche et secoua son tympan. Le son continuait à augmenter en volume, de plus en plus strident et la chair de poule hérissait son corps. Il avait la sensation, non pire que ça, la certitude, que quelque chose de mauvais aller se produire .


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apollon as 'Derek Vasseur


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Sam 12 Mar - 13:52

Apollon observait son camarade d'un jour (pour commencer) et sourit devant son expression amusée. En effet, notre petit dieu narcissique semblait certain que Benji ne le croyait pas. Loin de s'imaginer que celui-ci le considérait comme un psychopate ou pire un pervers. Comment peut-on penser une telle chose en le voyant? C'est invraissemblable! Même si Tisyphone y avait déjà pensé. Apollon se révêlait être joueur et avait l'irrésistible envie de jouer, de ne pas se prendre au sérieux quitte à rendre mal à l'aise son camarade. De plus, ce dernier le considère déjà comme un psychopate, alors un peu plus ou un peu moins. Autant y aller franco. (pardonne moi ma fille.)

Au moment où Benjamin lui toucha le bras, le dieu ressentit une étrange sensation. Un sentiment de plaisir envahit tout son corps. Il n'était plus mettre de lui, de ses sentiments. Jamais, il n'avait ressentit pareil sensation et encore moins pour un homme. Serait-ce une simple affection ou bien de l'amour? Rien ne fait peur à Apollon. Que lui arrive t-il? Serait-ce le fait qu'il se soit trouvé un concurrent à sa hauteur? Même si ce qui est entrain de se passer le pertrube quelque peu, rien ne l'arrête. Bien au contraire. Il en profite afin d'accentuer les choses. Le dieu se mit, alors à fantasmer sur son partenaire, à diverses situations que je ne commenterais pas. Encore plus quand il entendit, respira, la voix suave du mannequin vedette. (il est entrain de faire son film) Apollon se voyait déjà sur une plage déserte, au beau milieu de l'océan, à moitié nu (pour commencer) en compagnie de son petit mannequin jouet où le soleil leur dorerait la peau. Il se mit à savourer ce délicieux moment de plénitude et de plaisir arborant un sourire niait et une expresseion béate. Qu'arrive t-il au dieu le plus sexy de l'Olympe? Même Tisyphone ne pourrait le reconnaître. Lui le dragueur le plus assidus. Lui qui avait brisé autant de coeur de jeunes filles en les collectionnants. Quelle mouche l'a piquée?

Revenu à la dure réalité, suite aux propos de Benjamin, Apollon semblait quelque peu confus et mit quelques minutes à reprendre totalment ses esprits. Une fois, qu'il eut retrouvé ses esprits, il s'apprêta à répondre quand le mannequin croisa ses jambes d'une mannière assez sexy. Il se rattrappa vite avant de repartir dans son délire.


Ce ne sont que des adolescentes, belles je vous l'accorde mais mineures avant tout et quelque peu chieuse. En y repensant, c'est vrai que le fait d'être entouré par des jeunes filles est assez étrange pour un homme surtout lorsqu'on a pas d'enfants. Ce qui n'est pas mon cas. Eh oui! J'ai une adorable fille âgée de 17 ans maintenant et .......Excusez moi.

Il fut interrompu par le vibreur de son portable. Il décrocha et acquiessa aux ordres du proviseur concernant l'incendie qui venait de se dérouler au gymnase et raccrocha. Ensuite, Apollon relata les propos du chef d'établissement à Benjamin dans un murmure. Cependant, il ne put s'empêcher de répliquer toujours dans un murmure.

Vous savez que vous êtes mignon? Même canon, je dirais!

Il se redressa, comme pour faire oublier ses propos et se mit à observer chacun des élèves présents, de gré ou de force, dans la salle.

HJ: Je signale que l'auteur n'est pas en possession de tout ses esprits et qu'elle vient de griller plusieurs neurones. :roll:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

Benjamin Hamilton


    ♥ Look at in my eyes girls
    U can't touch is !

♥ Look at in my eyes girls  U can't touch is !

Masculin
Nombre de messages : 313
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Mar 12 Avr - 11:33

    Benjamin battit des cils, soudain ragaillardi. Bon, il n'y avait pas beaucoup de mâââââles dans la pièce, le taux d'ostrogénes devenaient d'ailleurs dangereusement élever pour sa santé mentale, mais le peu de représentant masculin semblait assez drôle. Il ne put retenir un petit sourire de s'afficher sur ses lèvres mais parvint à empêcher le gloussement de sortir de sa bouche. En premier lieu, ce petit professeur lui semblait des plus drôles. Et il était en train de rêver ou ce dernier avait succombé à son charme ? Il n'était pas novice, il savait reconnaître lorsqu'un homme le regarder avec désir. C'était flatteur de la part de son vis-à-vis. Il le laissa tranquillement répondre à son message sur le téléphone puis lui répondit d'un ton suave :

    «  Oh, vous avez une fille ! J'ai peine à le croire, vous faites si jeune ! »
    - il lui sourit de toutes ses dents - «  Si elle est à moitié aussi adorable que vous, je suis sûr qu'elle doit être la plus intéressante des adolescentes de ce lycée ! Je serais ravi de faire sa connaissance ! »

    Il sourit de plus belle, on aurait un peu dit le chat de Cheschire par ailleurs et se pencha carrément vers l'homme pour lui susurrait à l'oreille :

    «  Croyez-moi, je peux largement vous retournez votre compliment... »

    Bin quoi ? Il ne mentait pas après tout ! Le professeur face à lui était très sexy dans son genre et il ne dirait pas non pour une nuit de bagatelle avec lui. Mais il était amoureux de Liam et nul autre que son journaliste pourrait ravir son cour. Oui, il avait aussi un foutu côté midinette et alors ? La sonnerie retentit soudain, annonçant probablement le début de la séance du matin. Il se redressa, adressa un dernier sourire au charmant professeur puis se leva avec souplesse et élégance. Il entendit nettement des couinements dans toutes la salle et craint un instant qu'il n'y est eut un évanouissement. Non, il n'était pas présomptueux, juste le mannequin face à une bande d'adolescente bourrée d'hormones et de fantasmes juvéniles. Ah ! Il y avait aussi un ou deux soupirs de lassitude. Il avança d'un pas tranquille et se mit au milieu des tables pour avoir le loisir de voir tout le monde et d'être vu par tout le monde. Il attendit un peu que le calme se fasse puis demanda avec un large sourire :

    «  Bon, je pense que nous pouvons commencer maintenant, non ? Tout le monde est là? » - il vit quelques élèves hochaient positivement la tête - «  Parfait ! Tout d'abord, je pense que nous pourrions commencer par nous présenter, non ? Vos noms, prénoms, classe et pourquoi vous êtes ici .... » - à nouveau, il eut un sourire carnassier - «  Je propose que nous commencions par le charmant jeune homme là... » - d'un pas souple, il arriva à la hauteur du jeune homme qu'il avait repérer un peu plus tôt et posa sa main sur son épaule - «  Vous êtes d'accord professeur bien entendu ? »

    La dernière réplique était à l'intention de son adorable collègue du jour et avait été dite volontaire sur un ton sensuel. Les lycéens allaient le prendre pour un psychopathe, tant pis, il avait l'habitude !Gardant toujours sa main sur l'épaule de sa victime du jour, il croisa les jambes avec nonchalance et attendit tranquillement que les élèves se lancent dans les présentations.



Amour



« L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. »Jean-Paul Filion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

Trent Mathers


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Lun 30 Mai - 18:51

Le son était de plus en plus strident, se rapprochant de plus en plus de la scie sauteuse entrain de découper du diamant ou en train de découper une autre scie sauteuse.... Au choix. Il grogna en grimaçant, crispant ses mains ferment sur ses oreilles. Le son résonnait sous son crâne, devenant de plus en plus fort, envahissant sans vergogne son esprit. Il le sentait pulser, résonner dans son cerveau. La douleur qui venait de surgir était des plus horribles, lui faisant monter les larmes aux yeux. Il serra les lèvres et les poings, tâchant de ne pas hurler. Certes, il ne voulait pas assister à la réunion mais il ne demandait pas un prétexte aussi énorme ! Si ça continuait comme ça, il allait soit s'évanouir soit devoir quitter la salle en courant pour se rendre tant bien que mal à l'infirmerie... Et merde ! Il fallait qu'il se calme bordel... C'était quoi ça ? Une migraine ? Et cette sensation qui l'envahissait, ce mauvais pressentiment, cette crainte qui lui vrillait les tripes.... Putain de bordel de merde ! Il allait gerber ! Mais comme elle était apparut, la crainte disparut d'un coup. Cela lui fit une drôle de sensation, comme un espèce de soufflé qui retombe. Il r-ouvrit les yeux, presque surpris de se retrouver en plein milieu de la bibliothèque. Il respira à fond un bon coup pour se remettre les idées en place.

.... Mais il ne put retenir un violent sursaut en sentant quelqu'un poser la main sur son épaule. Sa chaise fit un écart d'au moins cinquante centimètres et leva vivement les yeux vers celui ou celle qui avait osé faire ça, presque prêt à lui sauter à la gorge. Et cru halluciner en se rendant compte qu'il s'agissait de Benjamin Hamilton en personne. Le mannequin coqueluche de toute la clique d'Ashley du lycée. Qu'est-ce qu'il lui voulait c'lui-là ? Il mit un temps à comprendre ce qu’attendez de lui le jeune homme... Et le fusilla du regard en comprenant qu'il voulait qu'il se présente. Et mais... Une minute ?! Il avait dit qu'il était charmant ?! Mais c'était quoi ce type ? D'un geste un peu brusque, il dégagea son épaule de la poigne du mannequin puis croisa les bras sur son torse, s'éloignant au maximum de Benjamin Hamilton. Il était un peu le cul dans le vide mais s'en foutait royalement... Maugréant, il se présenta :

' J'suis Trent Mathers, en terminale littéraire.... J'ai pas demandé à venir assister à votre séance et pour être franc, je pense qu'on fait pas plus superficiel comme métier que mannequin...'

Et paf ! Prends ça dans ta tronche ! C'était pas du tout poli mais c'était ce type bizarre qui avait cherché !


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apollon as 'Derek Vasseur


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Mer 6 Juil - 21:08

Apollon sentit de l'ironie dans les paroles de ce charmant mannequin lorsque celui-ci lui retourna le compliment. Ceci ne le vexa, bien au contraire, tous les êtres de l'Olympe savait que ce Dieu était décidément complètement déjanté et irrécupérable. Alors, un peu plus ou un peu moins. Le ridicule ne lui fait pas peur et comme le dit l'adage populaire, il ne tue pas. Cependant, il fallait bien reconnaître que notre charmant Dieu n'était plus tout jeune, si les gens savait son âge réellement, et qu'il était normal qu'il est des enfants. Enfin, à sa connaissance, il n'en a qu'une mais sait-on jamais.

Lorsque Benjamin arbora le sourire du chat chelschire, Apollon le dévora des yeux et le trouva encore plus charmant. Son nouveau jouet se trouvait à croquer. Ce dernier s'intéressa à sa fille avec l'intention de faire sa connaissance. Apollon, en père un tantinet trop protecteur, se méfia quelque peu et se dit qu'il allait surveiller son petit jouet du moment.

Benjamin, le sexy mannequin au joli petit derrière se leva et jeta son dévolu sur le charmant jeune homme pas vraiment ravi de se retrouver ici. Le professeur le connaissait bien. Pour cause, Trent faisait partit de ses élèves. Le Dieu acquiesça de manière positive à la pseudo question de Benji, d'un bref signe de tête.


Mais, bien sure que nous pouvons commencer mon cher ami.

Le ton sensuel de son nouvel ami lui donna quelques frissons dans le dos et lui donna envie de continuer de jouer à ce petit jeu de séduction. Il avait répondu , lui aussi, sur le même ton sensuel. Faut bien reconnaître qu'Apollon venait de se trouver un ami aussi déjanté que lui, se ce n'est plus. Faut pas lâcher des personnes avec autant d'affinité.

* Il veut jouer. Il est en train de me chauffer. On va jouer et on va bien s'amuser. Tu m'as l'air assez timide mon petit Trent. Faut pas être timide avec nous. Je vais détendre l'atmosphère. J'ai bien envie de jouer avec toi Trent, pas sur le même terrain qu'avec Benji mais j'aime déstabiliser les gens.*

Apollon afficha un large sourire en direction de Benji et suivit celui-ci dans son petit jeu, qu'il semblait avoir bien cerné. Il voulait tout faire pour déstabiliser Trent et le décoincer un peu. Un Dieu est joueur, très joueur même, surtout quand on a passé du temps avec Ares et toute la clique, surtout Ares. Il écouta attentivement la présentation de trent avant de parler.


Comme ça , vous n'avez pas demandé à venir ici. Vous dites que ce métier n'est rien d'autre que superficiel. Savez-vous qu'avec ce métier, vous aurez toutes les filles à vos pieds? Pas que les filles d'ailleurs, mais ce n'est qu'un détail ça. Je n'ai pas raison, Benjamin? Tous les métiers sont intéressants et vaille le coup qu'on s'y intéresse. De plus, vous êtes charmant, quoi que un peu timide, mais vous feriez une belle carrière dans ce domaine. J'en mettrais ma main à couper. Qu'en pensez-vous Benjamin? Maintenant que vous êtes ici, vous allez y assister et je suis persuadé que vous changerez d'avis sur cette profession.

Apollon dévisagea le jeune homme de la tête au pieds, histoire de le rendre quelque peu mal à l'aise et de s'amuser un peu. La vie de Dieu n'est interminable jeu. Il chercha un appuis du côté de son ami de la journée et ne se préoccupa aucunement des rumeurs qui pourraient circuler sur son compte. Il serait assez facile et amusement de les démentir.

HJ: l'auteur vient de griller le peu de neurones qui lui restait et est irrécupérable...LOL..Désolée Trent, tu te retrouves bien seul dans cette pièce. sifflote1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

Benjamin Hamilton


    ♥ Look at in my eyes girls
    U can't touch is !

♥ Look at in my eyes girls  U can't touch is !

Masculin
Nombre de messages : 313
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Jeu 25 Aoû - 20:23

    YAHOUUUUUUUUUUUU ! Il s'amusait vraiment bien, il n'avait pas eut tord de répondre oui à l'invitation du principale Frederick Proust ! Il avait sous la main toute une salle de jeunes gens à embêter et à draguer, même le professeur. Un beau gosse en plus, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Et puis ces 'camarades' de l'agence ne se plaindrait certainement pas de ne pas l'avoir sur le dos. Mais il s'en fichait.... IL ETAIT TOUT PUISSANT , MWAHAHAHAHHAHAHA !!!!!!!!!!!! Le monde n'était il pas merveilleux ?! Il allait passer une belle journée tiens. Déjà, il y avait le bel Apollon de professeur qui était visiblement dans sa poche. Ou alors qui était complétement dérangé, ce qui n'était pas plus mal ! Et puis il y avait le petit Trent... Grahouuuuuuuuu ! Il avait toujours eut un faible pour les mauvais garçons, la preuve en était avec Liam. Et ce petit jeune là, avec son air un peu rock, un peu gothique et sa moue renfrognée sur le visage. Et parlons-en de ce visage ! Se rendait-il compte à quel point il avait un beau visage ? Sûrement pas, mais cela ne faisait qu'ajouter à son charme. On aurait dit un petit garçon agacé parce qu'il n'avait pas eut son jouet préféré. Ben avait une folle envie de lui faire un gros câlin . Ce qu'il ne se priva pas de faire d'ailleurs ! Relâchant son étreinte sur l'épaule de son jouet du jour, il se pencha pour être à sa hauteur et passa ses bras autour de ses épaules, avec un sourire charmant.

    " Loin de moi l'idée de vous gêner "
    - je veux juste te traumatiser un peu - "mais votre professeur a raison vous savez ? Vous êtes charmant ! Vous feriez une superbe carrière dans le mannequinat avec un teint pareil et un corps comme le votre !" - il le sera brièvement contre lui, lui caressant au passage les épaules - " Il serait dommage de gâcher un potentiel comme le votre en gardant des préjugés en tête , non ?! Vous ne risquez rien à rester parmi nous de toute façon. " - il le relâcha et s'éloigna un peu - " Vous ne pouvez qu'apprendre de toute façon, comme tout vos petits camarades ici ! D'ailleurs, vos collègues ne trouvent-ils pas que vous feriez aussi une belle carrière dans le monde de la mode ? "

    En s'éloignant du jeune homme, il avait mis la main sur l'épaule d'une jeune fille. Il plongea son regard assortit d'un sourire charmeur dans celui de l'adolescente qui se mit à rougir et ne put qu'acquiescer à sa question. Mwahahahahaha ! On ne pouvait pas résister au charme de Benjamin Hamilton. Oui bon, Liam y arrivait bien lui mais il n'était pas loin de faiblir... Content de son triomphe, il repartit aux côtés d'Apollon et posa ses fesses sur la chaise. Toujours souriant comme un dément, il lança à la cantonade :

    " Bien, ne soyez pas timide jeunes gens ! Présentez-vous, présentez-vous, peut-être aurons nous un autre Trent Mathers dans la salle ?!"

    Timidement d'abord puis avec de plus en plus d'enthousiasme , le reste de l'assemblée se présenta. Voilà qui demeurait bien ! Il sourit et reprit la parole :

    " Je pense que votre professeur et moi-même sommes connus de tous, n'est-ce pas ?! Nous pouvons entrer dans le vif du sujet! Tout d'abord, je voudrais savoir comment vous vous imaginez une journée typique pour un mannequin... "
    - il fit mine de regarder la salle puis ses yeux se posèrent sur le petit jeune de son cœur - " Monsieur Mather, vu que vous semblez avoir pas mal d’apriori, je vous laisse l'honneur de commencer !"

    Bon, est-ce qu'il allait mourir ou pas ? Allez savoir jusqu'où irait la patience du petit Trent ! Et peut-être que le sexy professeur l'arrêterait avant que le jeu aille trop loin... Ou pas ! Mwahahahahahahahahahah !



Amour



« L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. »Jean-Paul Filion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

Trent Mathers


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Sam 27 Aoû - 3:14

Trent avait envie de pleurer. Non de hurler, tordre, arracher, déchirer, massacrer les deux abrutis qui servaient de soit-disant modèle. C'est vrai quoi ! En tant qu'adultes, Apollon et l'autre type étaient censés montrer l'exemple. Mais là ça devenait vraiment n'importe quoi ! Question exemple, il n'y avait rien dans leur comportement qui puisse en montrer un. Que dalle ! Ça ne valait même pas un pet de lapin. Sauf si le but était de montrer comment on se lance dans la pédophilie, ces deux-là n'étaient pas loin de lancer des carrières. En voilà un super exemple ! Trent s'imaginait parfaitement en train de raconter sa journée à ses amis.
"T'as fais quoi alors dans ton groupe Trent ?
- Oh rien de bien passionnant Shane. Apollon et l'intervenant se sont amusés à me peloter en se battant pour lequel des deux mettrait l'autre dans son pieux.
- Oh chouette !"

Le pire c'est que Shane risquait effectivement de trouver ça très drôle... Rien que d'y penser Trent était encore plus déprimé, si ce n'était possible. Malheureusement même Apollon qui avait beau être un dieu semblait se moquer complètement de l'image qu'il donnait. Trent en était sidéré de l'entendre faire de telles allusions aussi déplacées devant des élèves mineurs. Il n'avait réellement pas l'air de se rendre compte qu'il pouvait se faire virer rien que pour de tels propos. Et que dire de l'image de Gwen. Les gens parlent et on sait tous que les enfants payent toujours pour les fautes de leurs parents mais Apollon ne semblait pas beaucoup penser à sa fille en ce moment. Soit ! Trent allait se charger de lui rappeler ses devoirs parentaux. Mais d'abord il comptait bien répliquer et comme les deux seuls adultes... Enfin, les deux seuls adultes qui se prenaient pour des gamins l'entouraient, il serait facile pour lui de leur répondre sans être entendu des autres élèves. Et il commença dès que Apollon reprit les hostilités. 

Apollon pensait que Trent serait intéressé à l'idée d'avoir toutes les filles à ses pieds ?! Qu'il ferait une belle carrière ?! Trent ne savait si Apollon se doutait qu'il connaissait la réelle identité de son prof ni qu'il connaissait bien sa nièce Tisiphone mais l'idée était trop tentante pour ne pas s'en servir. Il lâcha sans pouvoir se retenir :
Y a assez d'obsédés sur Terre, je vous laisse votre job et puis je ne cours qu'un jupon à la fois moi !

Là dessus, il se mordit les lèvres car cette réplique acerbe avait été lancée malgré lui à voix assez audible pour tout le groupe. Mais une nouvelle fois, Apollon qui n'avait pas relever prononça une phrase qui fit réagir le jeune homme. Au moins cette fois, il répliqua à voix basse mais avec un sourire en coin :

Vous en mettriez votre main à couper ?! Ça plairait à Tisiphone ça ! 

Mais pour son plus grand désespoir c'est l'autre crétin qui s'y mît. Ce Benjamin Hamilton semblait bien se marrer à faire du rentre-dedans... Oh non ! Cette phrase dans sa tête paraissait innocente mais mêlée aux deux autres, ça devenait carrément interdit aux moins de dix-huit ans. Bref, lui aussi allait voir du pays. Trent n'allait pas laisser faire même si Môssieur le mannequin était un invité. Tant pis pour lui, il l'avait bien cherché. 

L'Obsédé de service commença par dire qu'il ne pensait pas du tout à gêner Trent ce à quoi il répondit dans un murmure : Bah voyons ! Ensuite il lui dit que Trent ne risquait rien avec eux. Là Trent balança qu'il en doutait tout comme pour la main du mannequin qu'il perdrait s'il continuait de le toucher. Après cela le Hamilton comme Trent le surnommait à présent, devint un vrai mégalo en disant "je crois que vous nous connaissez tous." Trent de demandait s'il rêvait ou si l'autre avait vraiment la grosse tête ou pas mais aussi s'il parlait du fait que lui et Apollon devaient être recherchés pour pédophilie et polygamie à travers tout le pays. Puis le Hamilton fit une réflexion à propos du visage et du corps de Trent mais là il ne pût rien répliquer car il craignait trop de le frapper au passage. Il fut même obligé de serrer le poing pour se retenir. Une dernière occasion lui fut donnée de répondre et Trent souffla d'abord pour essayer de calmer ses nerfs, ensuite il réfléchit aux moyens qui lui restaient en mains pour bien faire comprendre aux deux abrutis qu'il en avait assez de leur petit jeu mais qu'il était prêt à participer et tant pis pour eux si ses cartes à lui ne leur plaisaient pas. Trent croisa bien les bras sur son torse et lança un regard noir aux deux adultes avant de répondre.


Comment je vois une journée dans ce boulot ?! C'est simple, les gens comme vous êtes payés à porter des fringues qui souvent ne ressemblent à rien mais parce qu'il y a une marque dessus ce n'est pas n'importe quoi mais du génie. Bien sûr ! Ensuite vous faîtes vingt pas sur un podium, quelques photos, deux-trois couvertures de magazines et on vous paye des millions pour jouer les pantins à sourire sur commande et peu importe que des gens comme mes parents se soient tués à la tache toute leur vie pour un salaire de misère à faire quatre-vingt heures de travail par semaine pour être payé à coup de lance-pierre. Vous, tant qu'on vous paye des millions c'est pas grave de glorifier des marques qui exploitent des gamins en Inde pour faire des jeans payés un dollar par jour. Peu importe les gens qui meurent à cause des teintures que vos marques adorées leur font manipuler sans protection. Comme on dit loin des yeux, loin du coeur. Et c'est rien si vous donnez une image truquée dans les magazines parce que Photoshop est passé par là mais que du coup des gamines deviennent anorexiques à vouloir vous ressembler. Rien n'est grave tant que vous pouvez vous enrichir sur le dos des autres. Mais si encore vous ne faisiez que porter ces vêtements sans savoir mais on est au vingt-et-unième siècle et aujourd'hui tout le monde sait ce qui se passe ou alors c'est que vous fermez les yeux. Y a des gens qui tueraient pour avoir ne serait-ce qu'un t-shirt à se mettre sur le dos ou un pull pour ne pas mourir de froid en hiver mais vous, vous préférez glorifier ce milieu. 

Trent dû reprendre son souffle tant il était énervé et avait parlé sans discontinuer mais il avait encore un point à éclaircir au cas où les deux autres aient du mal à comprendre. 

Maintenant si vous n'avez pas compris, je déteste votre boulot et à votre place j'aurais honte de le faire. Pour le reste, vous pouvez vous plaindre de mon insolence, moi je raconterais partout que vous draguez des mineures et avez des gestes déplacés. Et rien que la rumeur bousillera votre carrière.

Trent souffla un bon coup et se tourna vers Apollon qui s'il s'était cru épargné se trompait lourdement. Il se pencha et murmura au professeur. 

Quant à vous, vous pourriez réfléchir aux conséquences de vos actes sur l'avenir de votre fille Gwen. Vous savez que si les autres élèves racontaient partout que son père à un comportement déplacé envers et devant des élèves, c'est elle qui sera humiliée ?! La rumeur se répandra très vite et tout le monde parlera dans son dos et se moquera d'elle. C'est ce que vous cherchez ?! Peut-être que Gwen n'a dit à personne que vous êtes son père mais les gens finiront par le découvrir. Et si vous vous demandez comment je le sais, disons que ma meilleure amie a pour mère votre nièce. D'ailleurs je suis certain que si j'invoquai Tisiphone, elle serait passionnée d'apprendre que vous aimeriez avoir toutes les filles à vos pieds. A mon avis, elle vous rendrait une visite mémorable et vengeresse. Alors on arrête tout ce cirque ou je lui demande de venir voir son oncle préféré ?!

Trent n'était pas du genre bavard mais là il avait l'impression d'avoir parler pour le mois voir l'année entière. En tout cas il avait dit tout ce qu'il pensait de ce boulot de mannequin et espérait vraiment que Apollon songerait à Gwen et se comporterait un peu plus comme un adulte et père de famille. Trent qui n'avait plus de parents avait vraiment du mal à cautionner les agissements du dieu. Pour l'heure il resta planté sur sa chaise, hésitant entre l'idée de partir carrément ou de porter plainte auprès du principal juste pour emmerder le mannequin.




Hj: La vengeance sera terrible bande de malades ! Pervers et obsédés par dessus le marché ! Je trouverai un moyen, vous verrez. Je... Je... Ouin ! A l'aide Tisiphone ! Ils sont méchants avec moi, ton presque fils.... (part en tirant la langue.) Nah !


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apollon as 'Derek Vasseur


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Dim 28 Aoû - 15:19

Apollon afficha un sourire à la remarque de Trent, le traitant d'obsédé.. Il ne pu s'empêcher de faire l'imbécile, d'en rajouter. Il s'approcha du jeune homme et lui chuchota à l'oreille:

Merci pour le superbe compliment. Quand à Tisiphone, vous lui direz qu'elle est toujours la bienvenue en notre compagnie. Je pense qu'elle appréciera.

Lui adressa un clin d’œil. Le jeu plaisait de plus en plus à notre Dieu vantard et enfantin. Il aimait être observé, adoré et susciter l'intérêt, l'envie comme la jalousie. De plus, ce n'était pas tous les jours qu'on rencontrait une personne avec les mêmes centres d'intérêts.

* Obsédé, moi ? Oui et alors ? Et fier de l'être. *

Apollon écoutait le discours de Trent avec beaucoup d’intérêt et assimila les reproches leur étant fait. Il n'avait pas l'impression d'avoir fait quelque chose de mauvais. Ce n'était seulement que des mots. De là à les traiter de pédophiles, il ne fallait pas pousser. Soit. Sa fille avait l'habitude de voir son père se comporter quelque peu comme un type peu recommandable mais quand les choses étaient vraiment sérieuses, Apollon savait se montrer à la hauteur de la situation. En ce moment, il avait envie de s'amuser et il vit que Benjamin aussi. Cependant, s'il avait horreur d'une chose, c'était bien le chantage. Et là, le jeune insolent lui en faisait ou alors il reve. Quel joli rêve !

En entendant le nom de Tisiphone, Apollon se mit à rêver de celle-ci tenant un fouet à la main et tout accessoire allant avec. Maso ? Cela se pourrait bien. Il n'avait en aucune peur de Tisiphone. Bien au contraire, il aimait l'énerver, la titiller et la faire sortir de ses gonds. Il y arrivait à merveilles d'ailleurs. Il ne put s'empêcher de lui susurrer:


Serait-ce du chantage jeune homme ? On ne t'a rien fait de mal. Ce ne sont que des mots. On se retrouve dans des réunions nocturnes entre adultes consentants pour ce genre de bêtises dont tu nous soupçonne.

Il avait dit la dernière phrase sur le ton de la plaisanterie afin de détendre l'atmosphère et de rassurer le lycéen. Enfin, d'essayer de le rassurer. Puis, il avait poursuivit, toujours bas.

J'ignore comment est-ce que tu connais Tisiphone mais si tu menace de lui révéler des choses par rapport à mon comportement c'est que tu dois bien la connaître. Dis lui de ma part que votre professeur d'histoire se joint à nous pour les soirées nocturnes.

Par contre, il avait peu pour sa fille et les paroles de Trent avaient servi d'électrochoc. Il était peut-être allé trop loin. Sa fille était ce qu'il avait de plus précieux. Bien entendu, elle savait se défendre et personne n'était au courant de leur parenté mais cela pourrait se savoir. Le premier qui lui fait du mal aura affaire à lui et à papy Zeus. (Ok, je sors) La proposition de Trent concernant une petite visite à l'inopinée de sa charmante nièce le ravit. Toujours bas à l'oreille de Trent.

Une rumeur n'est pas forcément vraie. Tout dépend de qui et comment elle circule. Ensuite, une rumeur peut disparaître avec ses auteurs. Vous ne voulez pas avoir d’ennui Trent ? Je ne voudrais pas en arriver là. Je déteste le chantage. Quand à ma fille, elle me connaît bien et je m'en fais pas pour elle. Elle sait se défendre. Ceci dit, vous avez raison, nous allons calmer le jeu sans pour autant l'arrêter. Quand à Tisiphone, je me ferais une joie de l'accueillir dans ma demeure et de discuter avec elle.

Évidemment qu'il avait peur pour sa fille et que c'était pour elle qu'il avait décider de calmer le jeu mais hors de question de le dire. Ensuite, Apollon retourna à sa place et observa la classe.

HJ: quelqu'un s'est emparé de mon esprit sain et innocent! Je ne suis pas responsable de cette folie. XD OK, je sors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr
Moi c'est

La Conteuse


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Ven 28 Oct - 15:47

En raison de l'incendie et d'une certaine agitation perceptible dans la cour, Apollon, Benjamin et Trent se rendent dans la cour du lycée pour avoir plus d'explication. Ils posteront donc encore une fois puis se rendront dans ce sujet:

Le drôle de Noël d'Attia | Luke, Zelena, Ian


Le sujet deviendra un sujet commun avant de reconstituer deux nouveau groupe...


Amusez-vous bien !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Hamilton


    ♥ Look at in my eyes girls
    U can't touch is !

♥ Look at in my eyes girls  U can't touch is !

Masculin
Nombre de messages : 313
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Sam 29 Oct - 18:23

    Mais c'est qu'il avait du courage à revendre le petit homme ! Il connaissait peu de monde qui oser ainsi ouvrir son clapet face à lui. Non pas qu'il soit reconnu comme étant un graaaaaaaaaaaaaand méchant, il était loin des caprices de Naomi Campbell ou d'autres de ses compères, mais certains estimés que le fait qu'il soit mannequin faisait de lui un être supérieur. C'était ennuyeux. Nan en faite, c'était chiant parce qu'avoir toujours tous le monde qui disait 'amen !' au moindre de vos caprices. Heureusement pour lui, sa famille se chargeait souvent de lui remettre les points sur les 'i', un plaisir que son grand-pa' adoré lui faisait chaque semaine au téléphone. Et puis il y avait aussi son cher cousin Luke qui le connaissait depuis si longtemps... Il avait bien fini par comprendre comment fonctionner le Hamilton ! Et puis il y avait aussi Liam. Lui aussi était à par. C'était un journaliste, un vrai, qui ne cherchait pas les petites aventures des starlettes ou les dernières fringues à la mode.... Non, lui il recherchait des choses véridiques et touchantes sans forcément être dramatique.

    ... En fait, a bien y réfléchir, le petit Trent lui rappelait fortement son Liam. Il aurait mis sa main à couper que Trent était le portrait craché de Liam au même âge. Et ça, ça lui plaisait ! Bon certes le garçon n'allait certainement pas le laisser l'approcher après cette journée mais rien ne lui interdisait de le surveiller de loin pour voir ce qu'il allait devenir. Nan, rien ! Il sourit avec largesse, prenant l'air du chat du Chelsire. C'était décidé, Trent Mathers allait devenir son petit protégé, son poulain ! Il tapota sa main sur l'accoudoir de sa chaise, toute sourire, lorsque sa vue devient brusquement floue, se brouilla puis redevient clair. Il fronça les sourcils. Ah! Pas bon ça ! Son don de vision des auras venait de s'enclencher, ce qui voulait dire que ses pouvoirs avaient du pressentir quelques choses. Huuummmpffff... Il promena son regard sur la salle et son regard se fixa de nouveau sur le petit Trent. Tiens?! Pourquoi son aura était-elle teintée de bleu ? Huuuummmpfff ! Une bonne raison de plus de le surveiller de prés.

    Il plongea son regard dans celui du jeune homme, la voix et le regard soudain sérieux :

    " Vous avez une vision bien étroite du métier de mannequin monsieur Mathers, je vous pensais plus ouvert et intelligent que cela.... Sachez que le métier de mannequin n'est pas l'image glamour que l'on peut montrer dans les magasines. " - il eut un sourire un peu nostalgique - " D'ailleurs, il est importé que vous ouvrez toutes et tous vos oreilles. Dans ce métier, il n'y a pas d'horaires , quasiment pas de vie privée. Vous devez toujours être disponible pour une séance photo que ce soit à minuit, quatre du matin ou midi... Parfois, vous n'avez pas le temps ni de manger, ni de dormir pendant deux à trois jours de suite, vous avez tous juste le temps de roupiller un peu dans une voiture... Et puis sans compter le fait que vous n'êtes qu'une statue faite pour vendre les vêtements pour certains stylistes... " - ah mince, les filles commençaient à devenir vraiment blanche là, ooops - " Par contre, vous pouvez vous servir de votre image pour défendre votre cause parce que dés que vous êtes reconnu comme ayant une belle gueule, curieusement, on vous écoute comme jamais auparavant ! " - quelques gosses gloussèrent et il sourit - " Ce qui vous permets d'agir réellement pour les causes qui vous tiennent à cœur... " - il se leva et alla se planter devant Trent - " Et contrairement à ce que vous croyez, je ne suis pas le genre de mannequin superficiel qui ne pense qu'à soi ou à son jean... Vous ne le savez peut-être pas mais la moitié de mon salaire est reversée chaque mois à une association qui scolarise les enfants dans les pays du tiers-monde, notamment en Asie ..... Et comme je sais que la misère ne se limite pas au pays éloigné, je ne garde jamais les vêtements de mes shootings, ils sont donnés à des associations. "

    Il lui sourit avec gentillesse puis son regard redevient malicieux :

    " Pour ce qui est de l'anorexie, je peux vous assurer que je ne pousse personne dans cette voie ! C'est tellement plus agréable à caresser un corps avec des formes, des vraies ! " - il attrapa sans prévenir la main du jeune homme et la posa sur son ventre. Pas trop bas non plus pour qu'il ne prenne pas peur mais juste assez pour qu'il puisse sentir sa petite bedaine - " Et puis comme vous pouvez le sentir, je suis loin d'être une brindille moi-même hein ! " - il ôta la main de Trent de son bedon et poursuivit - " Il faut bien savoir que nous sommes là pour vendre du rêve mais aussi l'ancrer dans le réel, si vous ne voyez que des mannequins squelettiques, vous vous direz que les vêtements qu'il porte ne sont pas pour vous... Et vous ne le achèterez pas, ce qui n'est pas le but !"

    Il y eut une vague de franc éclats de rire dans la salle et il sourit. Soudain, un flash l'aveugla de nouveau. Ah bah voilà que son don de divination se réveiller lui aussi ! Il fut propulser dans ce qui semblait être un gymnase... En feu. Arf ! Les gens sortaient vite de l'endroit et il n'y avait visiblement pas de blesser mais... Il rêvait où il venait de voir passer Frederick Proust ?! Un nouveau flash et il fut de nouveau dans la bibliothèque. Fronçant les sourcils, il se risqua à jeter un coup d’œil par la fenêtre te découvrit ce qu'il craignait... Le gymnase brûlait bel et bien. Il jeta un coup d’œil aux élèves qui n'avaient visiblement pas encore remarqués le gros panache de fumée noir mais cela ne saurait tarder. D'un pas souple, il se rendit auprès du professeur et se pencha à son oreille, lui chuchotant avec un visage le plus impassible possible :

    " Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le gymnase brûle... Vos élèves risquent de pas tarder à le voir et je crains un mouvement de panique. Peut-être vaudrait-il mieux prendre les devants et que nous sortions les élèves, non ? "

    Il se rassit et sourit aux élèves en attendant la réponse du professeur, priant pour que personne ne remarque rien.





Amour



« L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. »Jean-Paul Filion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

Trent Mathers


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Mer 22 Fév - 3:28

Trent en avait presque les larmes aux yeux. Presque ! A peu de choses près il en aurait pleuré s'il ne se foutait pas royalement de la vie sociale de ce Benjamin Hamilton. Non mais ce type pensait vraiment l'impressionner avec son petit laïus. Le jeune homme commençait doucement à en avoir marre de lui et d'Apollon, qui pour x raisons jouait les abrutis. A moins que ce ne soit son état naturel ?! Pauvre Gwen ! Certes on ne choisit pas sa famille mais elle n'avait vraiment pas eut de chance. Gwen devait tenir de sa mère, impossible autrement. Et pour peu que les dieux soient indulgents, ils s'étaient certainement occupés d'empêcher l'autre Hamilton de se multiplier un peu partout comme des petits pains ou plutôt une épidémie de choléra. Argh !! 

Non vraiment il devait en finir... Avec ce forum des métiers au moins. Ensuite qui sait, peut-être que Tisiphone l'aiderait à buter les deux autres... L'idée failli le faire rire aux éclats mais il était en train de se farcir la fin du récit ô combien passionnant de Benjamin Hamilton. Dès que celui-ci eut fini il se tint prêt à répondre mais le mannequin afficha soudain un air étrangement absent puis alla se pencher du côté de la fenêtre. Suite à cela il retourna vers Apollon et lui murmura quelque chose à l'oreille. Oh là ! Ça sentait pas bon ça, pensait Trent. Il fit mine de répondre comme si de rien n'était tout d'abord mais il commençait à avoir des soupçons comme s'il se passait quelque chose puis il pensa que les deux hommes seraient plus agités s'il y avait un grave problème alors il retourna à ses préoccupations. 

Il devait d'abord répondre aux deux imbéciles face à lui s'il voulait s'en aller de toute façon. Il regarda alors Hamilton et lui lança :


" Oh... Pauvre garçon, vous avez du mal à dormir mais vous refilez  vos fringues aux autres alors tout va bien finalement. Vous êtes parfait ! Et vous voulez peut-être une médaille pour ça ? Laissez-moi rire, vous allez me faire pleurer. Donnez-vous bonne conscience si ça vous chante mais vous ne pouvez pas nier que de nombreuses marques font fabriquer leur fringues à moindre coût dans des pays pauvres afin de se faire plus de blé. Et les ouvriers sont payés à coup de lance-pierres à faire des vêtements qui ne pourront jamais se payer. C'est de l'exploitation humaine ça ! Sans parler des teintures chimiques que les gens manipules sans aucune protection. Ils respirent tous ces produits et baignent dedans, tout ça pour au final crever dans des espèces de mouroirs paralysies parce que les saloperies qu'ils mettent sur les fringues que vous portez fièrement leur bousillent leur système nerveux et leurs poumons. Mais c'est pas important comparé à vos heures de sommeil en moins et les heures passés dans les taxis et avions en première classe. Pauvre petit garçon !
 
Là dessus, il clôt la discussion avec le mannequin en déclarant qu'il préférait encore mieux se péter une jambe que de faire un boulot aussi égoïste et malsain. Ensuite il se tourna vers Apollon. Celui-là n'avait vraiment rien compris pensait Trent. 

Quant à vous Professeur ! Dit-il en insistant sur le professeur tant il avait dû se retenir de le traiter de crétin. 

Je ne lance jamais de rumeurs, j'ai horreur de ça et encore plus des gens qui les répandent mais je parlais des autres. Vous croyez quoi ? On est au lycée, ici les trois quarts des élèves ne pensent qu'à conclure pour ne pas dire autre chose et le reste à éviter de devenir des têtes de turc et pour ceux qui ne pensent qu'à répandre des rumeurs ils sont peut-être plus nombreux que tous ceux qui cherchent à conclure. Si on apprend que le père d'une élève, prof dans le même lycée se tape tout ce qui bouge, le club des trois As se chargera vite d'en dire autant de votre fille et de dire des horreurs bien pires sur sa famille. Ça va très vite avec les ados et plus vite encore avec les trois As. Pour elle c'est un sport ou une profession de pourrir la vie des gens. Qui sait ce qu'elles iraient inventer sur la mère de Gwen. Réfléchissez de secondes et pensez un peu avec votre tête pour une fois ! C'est elle qui va morfler, pas v...

Trent allait finir sa phrase mais une sensation bizarre et nouvelle s'insinua au fond de son crâne comme un mal de tête dont on ne pouvait se débarrasser mais ça ressemblait bien plus à un mauvais pressentiment comme si quelque chose allait de mal allait arriver. Il cligna des paupières en secouant légèrement la tête de droite à gauche pour chasser cette sensation tout en se disant qu'il aurait peut-être dû évité d'évoquer les trois As et les élèves qui ne pensaient qu'à coucher mais la sensation l'empêchait de se concentrer et rien n'y fit jusqu'à ce que Trent aperçoive du coin de l'oeil de la fumée qui semblait provenir d'une autre partie du lycée. 

Sans demander son reste, Trent pensa à ses amis puis surtout à Kalia en même temps qu'à Shane et balança son sac sur une épaule, attrapa sa veste et la garda en main tandis qu'il courrait à l'extérieur de la pièce en lançant à Apollon d'évacuer tout parce qu'il y avait un incendie dans une partie du lycée pendant que lui allait chercher Shane et Kalia.


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apollon as 'Derek Vasseur


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   Ven 24 Fév - 21:30

Apollon observait le mannequin répondre à son jouet de la journée. Trent avait du caractère et le Dieu aimait ça. Cela prouvait qu'il savait se défendre et que le jeu en serait beaucoup plus amusant. Seulement, la plaisanterie avait certes un peu trop durer au vue du comportement du jeune homme. Ce dernier semblait mal à l'aise et n'allait pas tarder fuir devant l'adversité. Apollon se disait que Trent avait raison sur les conditions de production de toutes ces lignes de vêtements de luxe. Cependant, comme peut-on lutter contre ce marché ? Les marques font parties intégrantes de notre monde. Évidement, les Dieux sont bien aussi de tout ça. Enfin, pour tout ce qui relatif au matériel. Niveau caractère, les Dieux n'ont rien à envier aux humains.

Des ombres. Des élèves courant en tout sens. Un masse s'agglutinant dans la cour de l'école attira l'attention d'Apollon. Il se demandait ce qu'il se passait. Soudain, il repensa au message du proviseur. Toute cette plaisanterie lui avait fait oublié son rôle de professeur. Il reprit son sérieux l'espace d'un instant. L'incendie devait être prit en charge par les pompiers et les élèves devaient paniquer. Une sorte de panique générale. Il fallait faire évacuer la salle mais dans le calme. Il ne voulu pas faire paniquer l'ensemble des membres présents dans la bibliothèque. Il chercha une idée afin de présenter les choses convenablement.

Au moment où il s’apprêtait à dicter ses ordres à l'ensemble des élèves, Apollon nota la remarque du mannequin au sujet de l'incendie et écouta les reproches de Trent à son égard. Il acquiesça suite aux paroles de Benjamin dans le but de lui faire comprendre qu'il savait ce qu'il se passait et qu'il allait réagir. Seulement la tentation de répondre à Trent le titilla et en même temps, il se devait de montrer l'exemple. Il se devait de se comporter en véritable adulte. Ce qui est difficile pour lui mais il a bien réussit à élever une fille pendant 17 ans alors il peut bien cesser ce jeu stupide. Il aurait pu répliquer un tas de choses mais se contenta de dire un « Merci pour l'information Mathers ! J'y réfléchirais ! » à Trent.

Ensuite, tout s’enchaîna très vite. Le jeune homme lança le conseil d'évacuer au professeur et s'enfuie à vive allure. Apollon n'eut pas le temps de le ramener vers lui afin de ne pas faire paniquer toute la salle. Ce qu'il voulait éviter à tout prix. Des étonnements se firent ressentir parmi les lycéens. Apollon prit la parole sur un ton qui se voulait calme et reposant.


J'attire votre attention ! Je vous demanderais de ne pas céder à la panique ! Il se trouve qu'il y a eut un incendie dans notre gymnase. Nous allons sortir tranquillement, sans mouvement de panique et rejoindre la cour. Ensuite, nous attendrons patiemment les ordres de notre proviseur.

Une fois les consignes données, Apollon entreprit de faire évacuer la salle, dans le calme ou tout du moins dans un semblant de calme et conduisit l'ensemble des élèves dans la cour du lycée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le drôle de Noël d'Attia...| Apollon, Benjamin, Trent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les pantins de l'INITE remportent les législatives
» Allée Centrale
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» 16 avril 1921
» [RP] Duel Cerridwen / Benjamin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Attia :: Lieux de scolarité :: Charlie Chaplin :: Bibliothèque-